Investir dans le neuf – Partie 2

 

Si investir dans le neuf représente un coût, il n’en demeure pas moins que cela présente en revanche de très nombreux avantages. Outre les avantages fiscaux comme la Loi Pinel, la TVA 5.5 % ou encore les frais de notaires réduits, il y a de nombreux avantages techniques à investir dans un appartement neuf ou dans une maison dans le neuf.

La norme RT 2012

 

Contrairement à l’achat dans l’ancien, faire l’acquisition d’un bien dans le neuf offre des garanties en termes de normes environnementales et techniques. En effet, les nouveaux programmes immobiliers sont soumis au respect de la norme RT 2012. En effet, afin de répondre aux exigences énergétiques, les programmes dans le neuf veillent particulièrement à l’orientation du bien afin de fournir un éclairage naturel suffisant, à l’isolation thermique et phonique, à la ventilation et bien d’autres encore. Des normes qui vous assurent d’une part un confort de vie, mais également des logements basse consommation énergétique pour une maîtrise complète de vos dépenses énergétiques.

 

Des garanties juridiques pendant 10 ans

 

Réalisés par des hommes de l’art, les travaux effectués dans le neuf bénéficient de plusieurs garanties juridiques.

 

La garantie de parfait achèvement :

 

La garantie de parfait achèvement couvre pendant 1 an l’intégralité de désordres et malfaçons qui auraient pu être notifiés sur un PV de réception en tant que réserves. Elle est garante de la bonne réalisation des travaux conformément au cahier des charges.

La garantie décennale :

 

Souscrite par toute personne intervenant dans la réalisation de travaux de construction, la garantie décennale engage la responsabilité de ces professionnels 10 ans après la réception des travaux. Elle couvre tous les dommages mettant en cause la solidité de l’ouvrage ou qui pourraient rendre impropre l’utilisation du bien. Elle concerne également tous les biens d’équipement qui sont nécessairement présents dans le bien et sont indispensables à son utilisation.

La garantie dommage-ouvrage :

Cette assurance est souscrite par le Maître d’ouvrage, c’est-à-dire la personne qui fait réaliser les travaux. Souscrite dès l’ouverture du chantier, elle permet de remédier à tous les désordres survenant durant les travaux et relevant de la garantie décennale. La différence avec cette dernière, c’est que les désordres peuvent être repris immédiatement sans attendre une mise en cause de l’un des intervenants. L’indemnisation est de ce fait beaucoup plus rapide.